Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
RSS icon

You are here

Inclusion financière et réduction de pauvreté des ménages à Madagascar : Application de la méthode d’enveloppement des données (DEA)

Author(s): 
Type of the publication: 

Cet article présente une analyse non paramétrique de la contribution des institutions de la microfinance sur la réduction de la pauvreté des ménages à Madagascar par la méthode d’enveloppement des données (DEA). Les scores d’efficience ainsi dégagés expriment de profondes disparités entre les IMF et ils indiquent un résultat mitigé et non concluant concernant les contributions des IMF sur le bien- être des ménages. Les résultats précisent que relativement peu d’IMF sont efficientes et exercent globalement de retombées significatives sur le développement humain des ménages. Par ailleurs, les IMF malgaches auraient pu augmenter leurs contributions à la réduction de la pauvreté des ménages de plus d’un quart de leurs efforts (soit 28,5%) en moyenne et une majorité d’entre elles n’apportent pas de contribution significative ni sur l’accès aux services de santé, ni sur le nombre d’enfants scolarisés et ni sur l’accroissement du revenu du ménage. En somme, ces contributions sont positives pour certaines IMF et plutôt médiocres pour la majorité d’entre elles.

Image: ©IRD - Hardi - Thibaut Vergoz